Quand il ne se passe rien, on s’ennuie

Nous avons vu que le système favorise l’accès des psychopathes aux postes de décision, que ce soit dans le milieu financier ou dans le milieu politique.

N’importe quel système opère ainsi, sauf à ses débuts. C’est pour cela qu’il faut en changer souvent, par pur principe d’hygiène. Le système actuel dure depuis trop longtemps, les inégalités sont devenues trop flagrantes, la nécessité d’une purge se fait sentir.

Après tant d’années de sévices, tout indique que ça va chier. Trop fun, le bonnet rose :)

La crise financière commence à frapper trop fort, notamment en Grèce où des parents en viennent à abandonner leurs enfants.

« Ces enfants ne crient pas, ne pleurent pas. Ils restent plantés devant la porte jusqu’à ce que l’ombre de leur maman disparaisse. Quand il y a des frères et sœurs, on ne peut pas les séparer immédiatement. Surtout le premier soir. On les met dans des lits séparés puis ont les retrouve dans le même quelques instants plus tard, enlacés, pour être certains de ne pas se perdre… ».

Je vous laisse imaginer le traumatisme …
Les psychopathes verront dans cette information un pathos inutile, insensibles qu’ils sont à la moindre empathie et assurés comme ils le sont d’être à l’abri de tels malheurs.

Les tyrans sont à présent bien connus : Les banques et les agences de notation sont les dictateurs de l’occident.

Extrait choisi :

Les banques et les agences de notation sont devenues les dictateurs de l’Ouest. Comme les Moubarak et les Ben Ali, elles croyaient – et continuent de croire – qu’elles étaient les propriétaires de leurs pays.

Le petit peuple n’a guère de possibilités pour s’opposer au rouleau compresseur de l’austérité : les politiciens sont à la botte de la finance et la classe moyenne croit encore qu’elle n’est pas concernée. Alors il reste le jet de yaourt, une adaptation de l’entartage.

Pour ceux qui pensent librement, ou qui s’imaginent penser librement, il reste la libre concurrence des idées et une possibilité de résurgence du communisme comme du fascisme mais sans oublier que

La plupart des gens seront les jouets de leurs propres conditions de vie, et des informations.

Seront les jouets … Comme les conditions de vie sont décidées par les politiciens et que les informations sont choisies par les médias aux mains des financiers, les jouets seront des pantins.

Dans la série Dans sa quête d’asservissement des populations, le néolibéralisme a pour moyen d’appauvrir l’État, lisez cette démonstration.

Vous devez comprendre que la perte du Triple A est une bonne nouvelle pour les néolibéraux qui gouvernent : l’État s’appauvrit, tout va bien, on a un motif compréhensible par tous pour presser le consommateur et lui chouraver ses économies. Si certains en crèvent … c’est la sélection naturelle dira le psychopathe.

Après, si la population renâcle, par exemple en Grèce via des syndicats, on la traîne en justice, no souci.

Enfin, la possibilité d’un « Printemps européen », d’un dérapage incontrôlé, d’une poussée de fièvre, reste ouverte, les moutons peuvent mordre et les veaux aussi …
Les responsables du gâchis actuel, nos braves bergers confits d’inhumanité, trouveront-ils alors un endroit pour se cacher ?
Auront-ils, à temps, l’intelligence de mettre en place les conditions d’une transition pacifique ?

Ou bien poursuivront-ils leurs œuvres jusqu’à la déflagration et tomberont-ils malades et réclameront-ils « un peu d’humanité » au moment de leur jugement ?