Emerique et le biloulou

- BON ! Reprenons, se dit Emerique après l’intermède presque fâcheux qui l’avait obligée à dévoiler son kiosque.

Soit dit en passant, elle aurait fini par le montrer, ce kiosque, il était au bout de l’escalier affiché dans Les mystères du miroir d’eau, ça date de mars 2010, putaing peuchère comme le temps passe, tu maîtrisais déjà les miroirs comme un Gil-The-B, c’est dire …

Accessoirement, pour ceux qui suivent, ce kiosque est sans aucun doute la paraphrase du Pont de la Rencontre des Immortels et voilà qui nous avance pas mal dans la quête de la Roadeuse, même si elle semble bel et bien avoir disparu vers ce moment-là …

Reprenons, donc …

Tu te dis que tu vas descendre ces trois mille marches pour aller ravager quelque peu ce qui se trouve en bas.
C’est une pensée négative mais tu le fais exprès parce que tu sais comment ça marche, quelque chose va intervenir pour te remettre dans la droite ligne du Bien.
C’est toujours comme ça.

Déjà quand tu étais petite, un jour où tu tentais de noyer le petit voisin, ta mère a crié “A taaable !” et tu as oublié ton dessein. Tu pourrais donner plein d’exemples sur le sujet. Un ange veille sur toi. Ou plutôt, il veille sur les autres. Il les protège contre tes mauvaises intentions.

Ça ne rate pas. Tu entends un “bziiiit” et tu tends l’oreille et tu scannes alentour de ton regard que tu as peint gris-bleu pour la journée. Au bruit, il doit s’agir d’un insecte volant, d’un biloulou qui d’un instant à l’autre va venir se heurter aux défenses anti-intrusion du Chi-yosk.

L’animalcule sera-t-il foudroyé ou bien sera-t-il simplement repoussé, rejeté comme par une main invisible qui va claquer comme une chistera et le renvoyer loin, très loin ? Le sort des moustiques ne t’a jamais torturée de tourments moraux, tu t’étonnes seulement d’en entendre un à cette altitude.

Et soudain, tu vois le biloulou.
C’est un gros, genre taille maquette d’avion.
Techniquement, il serait apparenté à la libellule géante à poils durs des marais que ça ne t’étonnerait pas. Dragonfly magna paludes te souffle ton latin d’arrière-cuisine …

Les ailes diaphanes et irisées, la queue bien rouge et dressée, les palpeurs crâniens portés bien haut … l’attitude n’est pas agressive, tu sens que ce bestiau qui vient droit vers toi ne te veut pas de mal.

Tu espérais de la visite, en voilà …

Emerique et le biloulou - by Szarah.

Un biloulou, une libellule, un insecte volant, c’est du kif …

Alors tu baisses ta garde.
Et à l’endroit où le biloulou devrait être désintégré, démembré, réduit en bouillie ou pire, il ne se passe rien.

Pas un instant tu ne te dis que le bouclier est en panne, ou bien que le biloulou l’a neutralisé.

Tu te dis Mince, j’ai réussi à désactiver le bouclier par pure sympathie …

L’insecte est à présent tellement près de toi que tu louches un peu.

Alors tu lui demandes

Tu veux un bisou ?

Emerique et le bisou au biloulou - by Szarah.

Le bisou au biloulou …

5 réponses à “Emerique et le biloulou”

  1. Taranis dit :

    Bah voilà, c’est typique de la réalité inversée: le SVDDB (smack vol dos de biloulou).
    C’est fort!

  2. Taranis dit :

    Le premier qui me montre une libelleuuu…lule en vol dos, il a gagné :)

  3. Arsène dit :

    Il ne faut pas confondre les palpeurs crâniens portés bien haut du biloulou avec des pattes. :)

  4. SZarah dit :

    @ Taranis

    Ce n’est pas une libellule mais un biloulou expert dans l’art du retournement, de la vrille, du tonneau et de tout ce genre d’acrobaties qui laissent le badaud pantois. Et il clignote, en plus ! Et il peut se déguiser en libellule avec des pattes de libellule, d’ailleurs le voici à l’endroit et en bleu, palpeurs crâniens escamotés. Rassuré ? :)

    Emerique et le biloulou bleu - by Szarah.

  5. Taranis dit :

    Entomologiste (que de) de renom, je suis rassuré. L’odonata anisoptera m’aura appris que je ne suis qu’un badaud badin, même si je le savais déjà :)

    Monde cruel s’il en est, un félidé sylvestre vient d’occire une odonata zygoptera d’un bleu magnifique. Dam! et en plus sans lui ôter une seule patte! J’hésite à l’encadrer…

Laisser un commentaire

Pour pouvoir en placer une, vous devez être connecté.