Moscou : grève des gargouilles

Ah vous dirai-je maman ce qui cause mon tourment ?

Metro 2033 Redux. Épisode “La ville morte”.

Je suis moyennement contente.

Très moyennement.

Quasiment pas contente du tout, en fait.

Me voilà dans la cité morte de Moscou.

Bourbon, mentor courageux.

Bourbon, le mentor du jeune héros pour les premiers épisodes de Metro 2033.

Tout beau, très joli, ambiance et atmosphère confortées par la musique et les petits bruits qui font peur … Brouillard humide, teintes en gris bleu. Bien, tout ça.

C’est la partie deux. Dans la une, j’ai dégommé un “démon”, rien de moins oui ma chère, c’était une sorte de gargouille ailée très fruste dans ses manières, et je m’attends à le payer (les programmeurs tiennent à leurs bê-bêtes).

Donc … j’émerge dans cette partie deux par les caves éventrées et radioactives d’un immeuble affaissé, comme c’est la première fois que je viens là j’admire les cassures et rien à dire, c’est du grand pro binaire depuis la brique jusqu’aux flaques huileuses.

J’avise, non loin de là, mon mentor Bourbon et je le rejoins. Bourbon m’a offert son aile protectrice moyennant de menus services et il m’a promis de m’offrir sa Kala.

Il croyait que j’avais péri et il est content de me voir, c’est ce qu’il dit, et il m’annonce qu’il reste une cour à explorer avant que nous puissions passer à la suite. Et puis il reste là, planté comme un poireau, en attendant que je fasse mon boulot qui consiste à fouiner partout pour collecter des munitions, des kits de soins, des sous, des trucs et des machins.

Rien de plus agréable que ces explorations en solitaire quand le danger rôde et que tu es venue justement pour ce genre de frisson …

Bref, je fais le tour en deux minutes et je ramasse tout ce qu’il y a à prendre. Seul hiatus : au sortir d’une cache où j’ai ouvert un coffre d’une part et trouvé une note d’autre part, voilà-t-y pas que je moure bêtement d’avoir oublié d’appuyer sur la touche “T” qui me remplace le filtre du masque à gaz.

C’est bête, non ? En même temps, un filtre qui tient le coup deux ou trois minutes à peine et que tu passes donc ta vie à changer (vous verriez le T de mon clavier, vous auriez pitié), bin il peut arriver que tu sois distraite et que tu omettes le geste salvateur.

Bref, je suppose que le bug s’est produit à ce moment-là. Enfin non, pas question de bug, on dira une “exception”, voilà. Je reloade, je n’ai pas la note. Je retourne dans la cache, mais plus de note.

Un seul mot : “argl”.

Parce que la suite prévue, c’est que je rejoigne Bourbon et qu’ensemble nous allions à un endroit précis. Et là, deux gargouilles devraient apparaître dans le ciel tandis que huit à dix bestiaux (un bestial, des bestiaux, je ne sors pas de là) nous tombent dessus avec des intentions plus que douteuses. Bourbon et moi devrions liquider les rampants et profiter de la maladresse d’une gargouille (qui fait tomber une grille) pour prendre la fuite et fin de niveau, descente d’adrénaline, tope là mon pote au fond t’es pas si nul.

Comment je sais ce qui était prévu ? Hé ! J’ai payé le jeu, il tourne sur un PC que j’ai payé aussi. Tu voudrais que j’ignore ce qu’il y a derrière le coin ?

L'endroit précis où les gargouilles auraient du se manifester et les bestiaux déferler.

L’endroit précis où les gargouilles auraient du se manifester et les bestiaux déferler. Au lieu de ça : nope, nada, rien. Toute cette déception pour une mort par distraction …

Mais ce qui était prévu n’arrive pas. Il ne se passe plus rien. Bourbon reste là sans bouger. Et j’ai beau courir partout en criant “Petits petits” pour attirer les vermines, rien n’y fait.

Dans ces cas-là, on se plonge dans la grande Internetie et on apprend ce que l’on redoutait : il va falloir recommencer le niveau.

Pas seulement la partie deux mais aussi la partie un, parce qu’il n’y a qu’un seul paquet de sauvegarde pour les deux.

D’où “argl” derechef.

Je recommencerai demain. En attendant, je rumine des idées pré-scientifiques, genre “C’est la vengeance de la gargouille que j’ai zigouillée.” Ou “C’est Bourbon. Il l’a fait exprès pour me retarder. Après tout, lui aussi connaît le scénar.”

Et au début du prochain épisode, il va mourir.