Elle et son Kiki malachite

Le lendemain aux aurores, Elle fut éveillée par une plainte, une sorte de long gémissement qui se répétait, lancinant et revendicatif. En même temps, le sol vibrait à faire sauter les rivets du plancher de métal, comme si quelqu’un tapait du pied avec une force énorme.

Avant même de le voir, Elle comprit que le dragon était revenu et qu’il avait besoin d’affection.

Après tout, c’est un bébé se dit-Elle.

Elle l’apprivoisa et le nomma « Kiki ».

Ce qui, à tout prendre, ne lui foula pas les neurones à dénommer puisque tous ses dragons, aussi loin qu’Elle s’en souvienne, avaient porté ce nom.

Elle qui avait rêvé d’être Dracurella, elle était servie.

Kiki pouvait être monté à cru. Elle tenta le coup mais renonça face, ou plutôt cul, à la rugosité de l’épiderme. Elle se promit de confectionner une selle. Ou plutôt de trouver l’incantation propice, genre « Blueprint’/Game/PrimalEarth/CoreBlueprints/Items/Armor/Saddles/PrimalItemArmor_RexSaddle.PrimalItemArmor_RexSaddle' » mais ça, c’était pour le T-rex et un T-rex ça ne vole pas et ce qu’Elle voulait ce n’était pas tellement être transportée – l’incantation setplayerpos x y z servait à la téléportation, tout le monde le savait – que passer la nuit au-dessus des nuages dans le confort insensé d’une respiration gigantesque.

Sensations fortes et sûrement odeur du même tonneau …
Qui a jamais chanté les effluves de sous les ailes d’un bébé dragon en altitude ?
Voilà, c’est fait.

Sinon, Kiki pouvait cracher le feu. Pratique pour cuire les aliments sans devoir ramasser du bois.

Et Kiki pouvait être programmé pour rôder plus ou moins loin d’Elle, pour attaquer ou pour rester neutre. Mais il ne jonglait pas avec les assiettes ni rien de ce genre de choses sophistiquées.

Enfin, Kiki était un dragon vert. D’un vert malachite.

Et si Elle savait que cette matière ouvre et purifie les chakras, Elle savait aussi que bien malachite ne profite jamais.

Elle s’en voulut pour ce pénible jeu de mots, mais pas très longtemps.

Faut en avoir pour causer avec Kiki.

Kiki à gauche et Elle à droite : deux monstres réunis. Tableau épique, n’est-il pas ?

Et oui, les paysages sont époustouflants. C’est ça, ARK, de la belle ouvrage fignolée par des amoureux du détail.

Kiki vert dragon.

Kiki le dragon malachite. Visible sur ARK à condition de trouver Elle et d’être prêt à courir vite.