Depuis la tour de Cape Trihorn …

La nuit, la lune, une vache, des antennes dévastées …
Il y a deux tours à Cape Trihorn, et s’il n’y avait aussi souvent du brouillard ce serait un observatoire idéal en plus d’être un refuge contre les monstrosaures.

Le lapireuil, ou l’écupin, poursuit son soliloque aux accents barbares.

3 comments on Depuis la tour de Cape Trihorn …

Laisser un commentaire