Le mastodonte qui rêve face à la mer

“Elle regardait au loin la calme immensité, espérant l’âme soeur.”
Pour un néo-romantisme de huit tonnes et plus !”

Il y a du poème beau et de la musique et des images de mastodontes et on perçoit le son du lapireuil. Que demander de plus à l’heure où dans le monde entier tout partout règnent la tendresse et le bonheur ?

N’oubliez pas d’aller voter hier !

Une réponse à “Le mastodonte qui rêve face à la mer”

  1. Taranis dit :

    Oh, l’âne sœur! ne vois-tu rien venir?
    Mordant le terril, venant du chenil?
    Est-ce la flotte qui te fait hennir?
    A la mort vile des êtres de l’île.

    F.H.P.

    :)

Laisser un commentaire

Pour pouvoir en placer une, vous devez être connecté.